Il est vain de se rebiffer, avec Debussy lui-même, contre l’étiquette d’« impressionniste » qui est accolée, depuis l’origine ou presque, à sa musique. Mieux vaut chercher à en affiner le sens (et à en faire profiter les nombreux musiciens que cette étiquette concerne au même titre, depuis Grieg et Liszt jusqu’à Griffes, Bridge ou Malipiero). Quand on aura dressé la liste des sujets de prédilection de cette troupe, le vent, les sources et le feuillage, les nuages, la montagne et la mer, les parfums de la nuit, les cloches, les soleils couchants, on n’aura guère avancé. Et même en remarquant leur collusion de plus en plus avouée avec les autres arts, littérature en tête, qu’obtient-on de sérieux ? Ce mot d’« impressionnisme », appliqué à ce qui les inspire, est moins satisfaisant qu’appliqué aux procédés par lesquels ils le restituent… / Debussy’s music was described, right from the start or almost, as ‘impressionist’, a label the composer rejected. Rather than doing likewise, perhaps we would do well to clarify its implications, which could also be of benefit to the many other musicians, from Grieg and Liszt to Griffes, Bridge and Malipiero, thus dubbed for similar reasons. Listing their favourite subjects, the wind, springs and foliage, clouds, mountains and sea, nocturnal fragrances, pealing bells and sunsets, does not really get us anywhere; nor does studying the correspondence between their music and the other arts (particularly literature). For the word ‘impressionism’ applies not so much to their inspiration as to the procedures they used.

PV707091 entier

Coffret 6 Cds – Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger – PV700018 vol.1

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger – PV700031 vol.2

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger – PV702101 vol.3

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger – PV704091 vol.4

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger – PV705111 vol.5


Les moyens formels ont beau être nombreux et variés, ils sont subtilement apparentés par l’effort même auquel ils se prêtent, et qui ne saurait porter qu’un seul nom, celui qui sert de titre à la première pièce de l’Iberia d’Albéniz, « évocation ». Évoquer n’est pas décrire, on tâchera de le redire, ou tout au moins de le penser, devant chaque nouveau disciple de cette esthétique si particulière où le tableau achevé compte moins que l’esquisse, la ligne que les pointillés, la couleur que le délayage qui la précède. Chaque fois qu’un compositeur, au piano (c’est de piano que nous nous occupons), a préféré l’hésitation mélodique, le flou harmonique, l’équivoque rythmique, chaque fois qu’il a privilégié l’espace, le silence, le temps dérobé, il n’a plus été éloigné de suggérer ce qu’un autre énonce tout rondement.

The formal means adopted may be many and varied, but the aim is constantly the same: evocation, a word chosen by Albéniz as his title for the opening piece of Iberia. Evocation is not synonymous with description, and we must keep that in mind when considering each of these so-called ‘impressionist’ composers. Their aesthetic is highly distinctive: their works are suggestive sketches rather than clear depictions, small touches are used, sharp outlines and hard edges are avoided, light and colour are rendered with fluidity; there is a fascination with pure sound as a beautiful and mysterious end in itself. In their evocations on the piano (for that is our concern here) the melody is hesitant rather than crisp, the harmony hazy rather than limpid; there is ambiguity in the rhythms; and space, silence, an indistinct notion of time play an important part. Allusion, as opposed to statement.

 N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral