A l’aube du XVIIIe siècle, alors que le règne du Roi-Soleil atteint sa pleine maturité, l’influence de la culture française s’étend à travers l’Europe. Le prestige de la cour de Versailles, la séduction des salons parisiens suscitent l’admiration et l’envie des souverains et princes étrangers. On brûle de connaître, dès leur publication les pièces de Molière, Racine ou Corneille et pour se mettre «au goût français», on invite pour construire et décorer palais et résidences les meilleurs artistes ayant travaillé pour Louis XIV : Robert de Cotte, Vivien, etc. / At the beginning of the 18th century, when the reign of Louis XIV (the Roi Soleil) had reached its zenith, French cultural influence extended throughout Europe. The reputation of the Court at Versailles, the attraction of the Parisian Salons aroused the admiration and envy of foreign kings and princes. As soon as they were published, people craved for making acquaintance with the plays of Molière, Racine or Corneille and to convert themselves to the «goût français»; for the building and decoration of palaces and houses, the finest artists who had worked for Louis XIV were invited: Robert de Cotte, Vivien, etc.

ARN55395 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


Et pourtant la guerre éclate ! Pour résister à l’hégémonie des Bourbons, les plus grandes nations se regroupent sous l’étendard des Habsbourg, afin de trouver un successeur à Charles II qui vient de mourir en laissant le trône d’Espagne sans héritier. En réalité, et Louis le sait, «le principal objet de la guerre présente est celui du commerce des Indes et des richesses qu’elles produisent». Au sein même du pays, les querelles esthétiques s’accentuent. Dans le monde littéraire tout d’abord, entre les «Modernes» comme Charles Perrault ou Fontenelle qui reprochent aux «Anciens» tels que Boileau, La Fontaine ou La Bruyère une excessive admiration des auteurs de l’Antiquité.

And yet war broke out! In order to resist against Bourbon supremacy, the most powerful nations grouped themselves under the Habsburg banner to find a successor to Charles II who had just died, leaving Spain without an heir. In actual fact, and Louis knew this, «the chief aim of the present war is commerce with the Indies and the riches they produce». Within the frontiers of France, aesthetical quarrels became more prevalent. First of all in the literary field, between the «Modernes» such as Charles Perrault and Fontenelle who reproached the «Anciens» like Boileau, La Fontaine or La Bruyère their excessive admiration for the writers of Antiquity.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral