Il y a tout juste un siècle, le 12 juin 1897, Alexandre Tansman naissait à Lodz en Pologne. Esprit brillant et exceptionnellement doué, dès l’âge de vingt et un ans il terminait conjointement à Varsovie ses études juridiques et ses études musicales. En dépit de son très jeune âge il était déjà l’auteur de plusieurs œuvres orchestrales, dont une Première Symphonie dont le manuscrit n’a toujours pas été retrouvé. La Pologne, redevenue indépendante à l’issue de la guerre de 1914-1918, organise alors un concours national de composition où le jeune musicien remporte les trois premiers prix. Malgré ce succès éclatant, en cette même année 1919, Alexandre Tansman décide de partir pour Paris afin d’y poursuivre sa carrière dans un cadre plus approprié au déploiement de son talent. / Alexandre Tansman was born in Lodz (Poland) just a century ago: on 12 June 1897. Endowed with a brilliant mind and exceptional talent, he studied law and music in Warsaw at the same time, completing his studies when he was 21. In spite of his tender age, he had already composed several orchestral works, including a Symphony No.1, the manuscript of which was lost and has never been found. A year after World War I, Poland had once again become independant and was then organizing a national composition competition in which the young Tansman won the first three prizes. Despite this dazzling success, he decided to leave for Paris the same year in order to pursue his career in a setting he felt would be more appropriate for displaying his talents.

ARN55401 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


Son immense production comporte plus de trois cents opus, dont sept œuvres lyriques, neuf symphonies et un concerto pour orchestre, un nombre important de pièces concertantes et de pièces pour chœur et orchestre, de même qu’un très grand nombre d’œuvres de musique de chambre (dont neuf quatuors à cordes) et d’œuvres instrumentales. Ce sont quelques-unes de ses pièces pour piano, ainsi que les deux œuvres pour basson et le seul trio d’anches qu’il ait écrit au cours de sa carrière que l’on trouve rassemblés sur le présent enregistrement. Dans ces pages, où l’effectif mis en œuvre est réduit à un petit nombre d’instruments, l’on ne trouvera peut-être pas la trace de ce «puissant dynamisme de certaines œuvres de Tansman» dont parlait Vladimir Jankélévitch, mais l’on percevra à coup sûr ce «sens de l’économie musicale, de la correspondance étroite et intime entre le contenu et la forme d’expression» que le compositeur lui-même dit avoir appris de Ravel.

His immense output consists of more than 300 opus numbers, including seven operas, nine symphonies and a concerto for orchestra, a large number of concertos and works for chorus and orchestra, as well as a great deal of chamber music (including nine string quartets) and instrumental pieces. This recording features a few of his piano pieces, as well as the two works for bassoon and the only wind trio he ever composed. In these scores, written for a limited number of instruments, one will perhaps not find a trace of what Vladimir Jankélévitch called the ‘powerful dynamism of some of Tansman’s works’, but we can surely perceive this ‘sense of musical economy, of the close, intimate relation between content and the form of expression’ which the composer himself claimed to have learnt from Ravel.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral