La cumbia est, avec la gaita, le porro et la puya, l’un des quatre rythmes-genres musicaux dansés constituant le répertoire des cañamilleros (joueur de clarinette traversière de caña de millo), des gaiteros (joueur de flûte droite gaita) et autres acordeoneros et tamboreros. Aujourd’hui, ces quatre rythmes apparaissent dans les répertoires de quasiment tous les groupes ; mais, à l’origine, chaque genre avait son type de formation : les conjuntos de cumbia, aussi appelé conjuntos de caña de millo, jouaient de la cumbia, tandis que les conjuntos de gaitas jouaient leur propre musique. / With the gaita, the porro and the puya, the cumbia is one of the four rhythms (also dances and musical genres) that make up the repertoire of the cañamilleros (who play the transverse clarinet, caña de millo), gaiteros (who play the vertical duct flute, gaita), tamboreros and so on. Nowadays these four rhythms are found in the repertoires of almost every group, but originally each one was performed by a different ensemble: the conjuntos de cumbia (also known as conjuntos de caña de millo) would play the cumbia, while the conjuntos de gaitas had their own specific type of music.

Colombia Mestiza - "Colombie" par José Contreras au chant et à la Gaita hembra

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


Cela fait plus de quatre générations que la musique afro-colombienne fait partie du quotidien de la famille de José Contreras Peluffo. Son arrière grand-père maternel Maestro Lucho Bermudez était déjà joueur de tambor dans les formations de musique populaire locales, et son grand-père José Marcelino Peluffo Acosta est celui qui a commencé la tradition de gaiteros – les joueurs de gaita – de la famille Peluffo. Un nom qui est encore, à El Carmen de Bolivar la ville d’origine de la famille, synonyme d’une lignée de musiciens. Ces musiques ont donc bercé l’enfance de José Contreras Peluffo, né en 1968 à San Onofre, gros bourg d’un peu plus de trente mille habitants situés dans la province de Sucre, dans le nord de la Colombie. Et ce n’est pas le départ de sa famille à Cartagena, lorsqu’il a deux ans, qui le coupera de ces racines musicales. Bien sûr, étant adolescent dans un milieu très urbanisé, c’est avant tout vers la salsa que se tourne José, sinon vers le rap ou le break dance. Il participe alors à des groupes comme Nagual ou Son de la Loma…

José Contreras Peluffo comes from a musical family; Afro-Colombian music has been part of its daily life for four generations. His maternal great-grandfather, Lucho Bermudez, played the tambor with local ensembles. His grandfather, José Marcelino Peluffo Acosta, was the first member of the Peluffo family to play the gaita. The Peluffo family comes from El Carmen de Bolívar, where it is well known for its musicians. José Contreras was born in 1968 in San Onofre, a town in Sucre, north-west Colombia, with a population of just over 30,000. His family moved to Cartagena, when he was two years old. Growing up in a city, José turned first of all to salsa, but also rap and break-dance. As a teenager he belonged to groups such as Nagual and Son de la Loma.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral