Eugène Ysaye Six Sonates pour violon solo, op. 27 ans, est un ensemble de sonates pour violon seul écrite en Juillet 1923. Chaque sonate a été consacrée à l’un des violonistes contemporains d’Ysaye : Joseph Szigeti (n°1), Jacques Thibaud (n°2), George Enescu (n°3), Fritz Kreisler (n°4), Mathieu Crickboom (n°5), et Manuel Quiroga (n°6). / Eugène Ysaye’s Six sonatas for solo violin, Op. 27, is a set of sonatas for unaccompanied violin written in July 1923. Each sonata was dedicated to one of Ysaÿe’s contemporary violinists: Joseph Szigeti (No. 1), Jacques Thibaud (No. 2), George Enesco (No. 3), Fritz Kreisler (No. 4), Mathieu Crickboom (No. 5), and Manuel Quiroga (No. 6).

Eugène Ysaye - 6 sonates pour violon seul, Op. 27 par Olga Guy

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


…Après avoir entendu Joseph Szigeti jouer la sonate de J.S.Bach pour violon seul en sol mineur, Ysaye a été inspiré pour composer son œuvre pour violon seul qui représente l’évolution des techniques et des expressions musicales de son temps. Comme Ysaye a affirmé : « J’ai joué tout, de Bach à Debussy, l’art véritable doit être internationale ». Dans cette série de sonates, il a utilisé des caractéristiques importantes de la musique du début du 20e siècle, comme les gammes en tons entiers, les dissonances et les quarts de tons. Ysaye également employé la virtuosité de l’archet et la technique extrêmement sophistiquée de la main gauche, car il croyait que « à temps présent des outils de la maîtrise de violon, l’expression et les techniques sont indispensables si l’esprit est de s’exprimer sans retenue ». Ainsi, cet ensemble de sonates est d’une exigence technique extrême pour les interprètes. Pourtant, Ysaye avertit les violonistes qu’ils ne doivent jamais oublier de chanter au lieu de devenir préoccupé par les éléments techniques car un vrai maître du violon « doit être un violoniste, un penseur, un poète, un être humain, il faut avoir connu l’espoir, l’amour, la passion et le désespoir, toute la gamme des émotions pour pouvoir exprimer tout dans son jeu ».

…After having heard Joseph Szigeti perform J.S.Bach’s sonata for solo violin in G minor, Ysaye was inspired to compose his violin solo work that represent the evolution of musical techniques and expressions of his time. As Ysaye claimed, “I have played everything from Bach to Debussy, for real art should be international”. In this set of sonatas, he used prominent characteristics of early 20th century music, such as whole tone scales, dissonances, and quarter tones. Ysaye also employed virtuoso bow and left hand techniques throughout, for he believed that “at the present time the tools of violin mastery, of expression and techniques are indispensable if the spirit is to express itself without restraint”. Thus, this set of sonatas places high technical demands on its performers. Yet Ysaye warns violinists that they should never forget to sing instead of becoming preoccupied with technical elements because a violin master “must be a violinist, a thinker, a poet, a human being, he must have known hope, love, passion and despair, he must have run the gamut of the emotions in order to express them all in his playing”.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral