Avec ces six sonates pour violon et clavecin obligé BWV 1014 à 1019, c’est un Jean-Sébastien Bach presque intime que nous sommes invités à découvrir. Il faut pour cela fermer la porte, quitter la grande musique orchestrale, celle des Suites pour orchestre, des Concertos brandebourgeois ou des cantates de circonstances, pour pénétrer dans un cadre plus calme et recueilli. Durant ces années 1717-1723 où ces sonates sont composées, le musicien est employé à la cour du prince Leopold d’Anhalt -Köthen en qualité de Kapellmeister…

Sherman Plesner et Mario Raskin jouent l'Intyégrale des Sonates pour violon et clavecin de Domenico Scarlatti

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


…Entendons par ce terme qu’il dirige un orchestre d’une quinzaine de musiciens de qualité, essentiellement pour des œuvres non religieuses, car cette petite cour calviniste pratique fort peu la musique orchestrale à l’église mais la réserve pour la vie mondaine. Chaque soir, le prince donne deux heures de concert en son château et il faut satisfaire à cette exigence quotidienne.

With his six sonatas for violin and obligato harpsichord BWV 1014 à1019, it is an almost intimate Johann Sebastian Bach that we are asked to discover. To do so, one must close a door, leaving behind  the great orchestral music such as Bach’s Suites for Orchestra, the Brandenburg Concertos or the cantata repertory,  thus entering into a calm and thoughtful realm. During the years 1717-1723 when these sonatas were composed, the musicien was employed at the court of prince Leopold d’Anhalt-Köthen as Kapellmeister. This post involved directing an orchestra of around fifteen very good musiciens,  for essentially non religious works.  This little calvinist court played very little orchestral music at church, reserving it for daily life. Every evening, the prince would give  a two hour concert at his chateau and it was necessary to satisfy this  daily demand.

N’hésitez à pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral