Après le Capitaine Wallis (1767) et à la vieille de la révolution française, le Comte de Bougainville débarque, en plein Pacifique, sur une merveilleuse île qu’il nomma « La Nouvelle Cythère ». Un an après, le Capitaine Cook, faisant la même découverte, demanda aux indigènes le nom de leur île ; ils répondirent : c’est « Tahiti » (Otaïti) . Depuis, les travaux des ethnologues, nous ont appris que ces indigènes, les Maoris, étaient d’anciens navigateurs et qu’ils seraient venus d’îles lointaines toujours situé du « coté sous le vent », c’est-à-dire à l’ouest (îles de la Sonde et malaisie)…

Tahiti - Bora-Bora - Bastille celebrations in Polynesia by Gérard Kremer

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


Certaines théories tendent à prouver le contraire (expédition du Kon-Tiki, en 1947, voulant démontrer que les Polynésiens seraient venus du Pérou). Néanmoins, pour les Polynésiens le soleil couchant symbolise la mort et la terre des esprits vers laquelle ils retournent, mais le soleil levant représente le symbole de la vie, de l’espérance et des terres nouvelles…

After Captain Wallis 1767) and the eve of the French Revolution, the Count of Bougainville landed on a wonderful island, right in the middle of the Pacific Ocean which he called « New Cythera ». One year later, Captain Cook, making the same discovery, asked the inhabitants the name of their island ; it is « Tahiti » (Otaïti), they replied. Since that time, the work of ethnologists has taught us that the inhabitants, the Moaris, were a seafaring people and that they came from distant island situated in the « winward side », that is the west (the islands of Sunda and Malaysia). Certain theories seem to prove the contrary (the Kon-Tiki expedition in 1947 tried to show that the Polynesians came from Peru). However, for the Polynesians the setting sun symbolises death and the land of the spirits to which they return, but the rising sun is the symbole of life, hope and new Lands .

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral.